Attention aux fausses bonnes idées.

Quelques exemples de ces enseignes qui se sont révélées être de fausses bonnes idées :

Il y a quelques années, Nestlé avait eu l’idée de proposer une franchise avec une camionnette pour vendre des pizzas. Le succès n’a pas été au rendez-vous, alors qu’on aurait pu penser qu’il y avait un marché.

Le franchiseur Mezzo di Pasta a lancé un réseau de restaurants de pâtes. La tête de réseau a dû effectuer un dépôt de bilan. Les restaurants franchisés sont aussi en difficulté car peu rentables. La clientèle visée de jeunes lycéens ou d’étudiants n’a tout simplement pas assez de pouvoir d’achat.

Une autre enseigne de sandwiches sur mesure de qualité, semble victime d’une politique d’ouvertures de magasins trop proches les uns des autres… occasionnant une concurrence préjudiciable au succès de ces restaurants.

A l’inverse, on peut trouver des concepts qui réussissent bien, parce qu’ils ont su décliner leur activité et bien gérer leur réseau. Toujours dans la restauration, des concepts de restaurants à thême fonctionnent bien. Mais dans le domaine de la distribution alimentaire, les franchisés  marchent un peu moins. Cela  s’explique surtout par une certaine baisse de la consommation.