L’existence d’une association de franchisés au sein d’un réseau est évidemment de nature à créer une dynamique collective, voire une caisse de résonance pour les légitimes revendications des franchisés.

Elle aura toutefois souvent un effet pervers, notamment lorsqu’elle se trouve en réalité pilotée par le franchiseur et qu’elle lui assure une apparence de transparence sous couvert de laquelle il peut faire passer des décisions préjudiciables aux franchisés. Ne compter que sur soi, donc.