Ce genre de raisonnement fait totalement abstraction de l’aléa judiciaire qui affecte pourtant le traitement de chaque dossier.