Il est évident qu’un franchiseur n’aime pas beaucoup que les difficultés qu’il rencontre avec tel ou tel franchisé soient portées sur la place publique. La stipulation de clauses d’arbitrage trouve là d’ailleurs l’une de ses plus fréquentes motivations.

Le pouvoir de nuisance de la presse ne doit toutefois pas être surestimé.

Dans une société où la priorité est donnée à l’actualité, la mémoire se raccourcit… L’effet nuisible d’une information gênante est donc souvent très éphémère.

Le recours aux médias est à manier avec précaution. Il ne faut jamais en abuser! Certains juges peuvent avoir l’impression que l’on cherche à faire pression sur eux par ce moyen. Ainsi le danger est réel d’obtenir un résultat opposé à celui escompté.